Flux RSS

TENEZ-VOUS INFORMÉS : ABONNEZ-VOUS AU FLUX RSS POUR NE JAMAIS MANQUER UN POST

  • Facebook Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp

Le site de Choquequirao

Un peu d'histoire :

 

Chuqi K'iraw ("Berceau d'or" en quechua) fut longtemps fantasmée comme étant la mystérieuse Cité d'Or recherchée par tant d'explorateurs de toutes époques.

Probablement bâtie à l'époque de l'empereur inca Pachacutec (de façon moins certaine, peut-être par son père Viracocha, ou par son fils), la cité a probablement servi de point de contrôle pour accéder à la région de Vilcabamba, jouant le rôle de forteresse défendant la vallée supérieure de l'Apurimac.

En effet, la puissante nation des Chancas mettait en danger Cusco, la capitale de l'Empire inca, par ses attaques surprises sous le règle de Viracocha, et de par sa situation géographique, Choquequirao pouvait défendre cette voie d'accès à la capitale. 

 

Elle aurait pu en outre jouer un rôle important en tant que lien entre le bassin amazonien et Cuzco.

 

En tout état de cause, il est certain qu'elle constituait un important centre religieux et culturel pour la région environnante.

Longtemps oubliée, elle fut redécouverte dans les années 70.

On estime que seuls 30 à 40% des 1 800 hectares couverts par le complexe architectural et agricole ont été fouillés à ce jour.

 

Bien de belles découvertes en perspective ! 

En plus, des classiques terrasses réservées à l'agriculture et des nombreux canaux et aqueducs parcourant le site afin d'irriguer les cultures, on trouve de nombreux bâtiments : autour de la place centrale, on trouve le temple, les bâtiments administratifs et les quartiers de résidence des aristocrates, tandis qu'on peu plus loin se situent les ateliers, granges et les habitations plus modestes.

 

Partie haute (Hanan) :

 

  • Secteur Ushnu

 

C'est le centre cérémoniel. 

Doté d'une vaste plateforme herbeuse, en réalité une colline tronquée, que les incas ont complètement terrassée (dans tous les sens possibles du terme) afin de lui donner cette forme, avec une vue à 360° sur la vallée et les montagnes, les théories les plus folles ont circulé à son sujet : certains ont une certaine tendance à absolument vouloir croire que les civilisations passées (nazca, inca...) avaient des contacts avec les extraterrestres - oui oui oui. 

Nous, on n'est pas persuadés que cet endroit servait de piste d'atterrissage pour les soucoupes volantes, mais il y a une super vue sur l'ensemble du site !

  • Secteur Casa Sacerdotal

 

Comme son nom l'indique, ce bâtiment un peu à l'écart servait d'habitation aux prêtres.

Non loin se trouve un mirador avec une vue à couper le souffle sur la vallée de l'Apurimac.

  • Plaza principal

 

Sans surprise, c'est autour de cette place que s'articulent les différents secteurs.

 

On y trouve déjà des aqueducs, et elle donne accès aux différents bâtiments et terrasses.

  • Secteur Pikiwasi

Ce secteur servait probablement de zone d'habitation pour les plus modeste​ ainsi que comme zone de production de textiles.

  • Secteur de los talleres

C'est ici que se trouvaient les ateliers des artisans.

  • Secteur Qolq'as

Les qolqas étaient les entrepôts où se gardaient denrées et matériaux.

Il est facile de crapahuter d'édifice en édifice, cependant, méfiance : certains touristes peu scrupuleux en utilisent certains pour se soulager... On vous aura prévenus...  

Partie basse (Hurin)

 

Attention !!! Les secteurs de los Llamas, accessible facilement depuis la partie principale du site, n'est absolument pas du même côté que le secteur, accessible depuis le camping.

Pour une visite de toute la partie basse, prévoir de visiter séparément ces deux secteurs, le secteur des lamas se visitant en même temps que la partie haute.

  • Secteur X : Pacchayoc & Paraqtepata

 

Contrairement aux autres secteurs, facilement accessibles depuis la partie haute (Hanan, donc), ce secteur est plus facilement accessible depuis le camping de Choquequirao.

 

On recommande donc par exemple de repasser manger au campement entre la visite des deux parties.

À notre sens, ce secteur mérite largement d'être visité, car le nombre impressionnant de terrasses et l'absence totale d'obstacle à la vision donne un aspect vertigineux à l'ensemble (si vous êtes sujet au vertige en revanche, passez votre chemin, particulièrement le "sous-secteur" Pacchayoc, qui abrite quelques édifices, une pierre sacrificielle et la Casa de la aida de agua, qui servait à récupérer l'eau et donne sur une impressionnante cascade.

Juste un conseil : n'essayez pas de suivre les flèches disposées de manière un peu aléatoires sur les terrasses... 

  • Secteur de los Llamas

 

On accède à cet exemple unique d'architecture par un escalier inca... assez vertigineux, une fois encore. Il existe également un sentier, beaucoup plus facile (à la limite, faites comme nous : sentier dans un sens, escalier dans l'autre...).

Ces terrasses pourraient n'être que de "classiques" terrasses incas, mais celles-ci sont ornées de lamas de pierre... Et ça c'est la classe.

Ne manquez pas le mirador qui vous permet d'avoir une vue d'ensemble !

Conseil aux UFOlogues : il paraît que vers le bas, au lieu d'un lama est représenté un homme avec une tête disproportionnée... Selon certains, il s'agit de la représentation d'un extraterrestre (on vous a prévenus que ça revenait souvent), et donc d'une preuve incontestable de leur existence. (on a vu des photos, nous on trouve que ça ressemble à un bonhomme dessiné par notre nièce...).

POUR PLUS DE PHOTOS, NOUS VOUS INVITONS À LIRE LE RÉCIT DE NOTRE VISITE DE CHOQUEQUIRAO !

C'EST PAR ICI !

Nous invitons les passionnés d'Histoire et ceux qui voudraient avoir accès à un plan plus précis du site à visiter cette page : CLIQUEZ ICI

Les Mystérieuses Cités d'Or - Générique
00:00 / 00:00