Flux RSS

TENEZ-VOUS INFORMÉS : ABONNEZ-VOUS AU FLUX RSS POUR NE JAMAIS MANQUER UN POST

  • Facebook Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp

Pour commencer, n'oubliez pas de faire vos vaccins plusieurs mois avant le départ !

 

Comme nous le disons dans notre article sur la santé en voyage, vous trouverez en général sur place de quoi vous soigner sur place. Inutile, donc, de vous encombrer de kilos de médicaments : vous en trouverez en route.

 

Ceci dit, vous vous retrouverez parfois au milieu de nulle part, et certains maux ne peuvent pas attendre...

 

Voici donc la liste de tout ce dont vous aurez besoin pour composer la parfaite trousse de secours du voyageur au long cours. Dans tous les cas, inutile d'emporter toute une boîte (et encore moins plusieurs boîtes) de chaque médicament : prévoyez une quantité suffisante pour faire face pendant un ou deux jours, c'est-à-dire le temps de trouver une pharmacie.

ALLOPATHIE :

 

  • si vous avez un traitement, que vous prenez la pilule, etc... Prévoyez des quantités suffisantes pour toute la durée de votre séjour (vous ne trouverez pas forcément la même molécule ou le même dosage). N'oubliez pas non plus de faire une copie de vos ordonnances et de noter la composition exacte de vos médicaments

  • quelques comprimés de paracétamol (l'ibuprofène ne convient pas en cas d'infection, et l'aspirine fluidifie le sang, dans certains cas, c'est totalement inapproprié)

  • un antibiotique général 

  • antihistaminique

  • de quoi faire face un ou deux jours à la turista (médicaments contre la nausée et la diarrhée, antibactérien intestinal, pansement gastrique, anti-spasmodique)

  • désinfectant (un petit flacon ou quelques dosettes)

  • quelques pansements assortis, pansements pour les ampoules, bandage

  • gel d'aloe vera (en cas de brûlure ou de coup de soleil)

  • une pince à épiler

  • quelques dosettes de sérum physiologique

 

Et basta !

 

À la rigueur, si vous vous rendez dans des zones à risque, vous pouvez prendre un anti-palu, mais cela se discute. Et si vraiment vous êtes flippé(e) et que vous prévoyez de partir au fin fond de la jungle (ou si vous êtes allergique aux piqûres de guêpe), vous pouvez prendre un aspi-venin...

 

AROMATHÉRAPIE :

Vous pouvez remplacer certains éléments par les huiles essentielles suivantes (en général, elles sont aussi efficaces, voir plus efficaces que les médicaments classiques) et peuvent en outre parfois être utilisées en cosmétique :

 

  • lavande aspic : anti-venin (guêpes, serpents, méduses...), antalgique et réparatrice sur les brûlures et coups de soleil, elle favorise la cicatrisation des plaies

  • tea tree (arbre à thé) : elle peut aisément remplacer le désinfectant. Elle est de plus antivirale et anti-infectieuse (et si un vilain bouton pointe le bout de son nez, une goutte sur l'affreux et il disparaîtra en un ou deux jours)

  • menthe poivrée : super efficace contre les céphalées (maux de tête). Elle est également préconisée en cas de troubles circulatoires et respiratoires

  • laurier noble : antispasmodiques, antalgique, antibiotique et antivirale, elle peut être utile en cas de turista (agit sur la diarrhée)

  • cannelle : antibiotique et antibactérienne, elle est souveraine contre la turista et équilibre le transit (efficace en cas de diarrhée comme de constipation)

  • eucalyptus radié : pour tous les troubles ORL

  • citronnelle : à mélanger à de l'huile végétale pour se protéger des moustiques

 

 

ATTENTION : SI VOUS N'ÊTES PAS FAMILIER DE L'USAGE DES HUILES ESSENTIELLES, DEMANDEZ CONSEIL À UN PROFESSIONNEL

LES SUPER TO-DO LISTS d'EN LA CARRETERA :

LA TROUSSE DE SECOURS DU VOYAGEUR

OU "QU'EMMENER POUR POUVOIR SE TIRER UNE BELLE AIGUILLE DU PIED SANS SE FAIRE AMPUTER ?"